#04 - La Distribution

Dernières modifications : 2017-08-18 | 14:00
Punch-Line !
Blablabla Introduction Text ...
back_03.jpg

Produite, réalisée, éditée, puis fabriquée sur supports audio / vidéo, l'oeuvre musicale (chanson), nécessite alors une mise en vente publique chez les revendeurs (disquaires, commerces, grandes surfaces).

C'est le rôle primordial des "distributeurs" qui doivent posséder une structure commerciale assez large pour :

    • Entreposer les supports (stockage) ;

    • Représenter les produits catalogue auprès des revendeurs, détaillants ou grossistes ;

    • Livrer les commandes issues de la représentation ;

    • Facturer en comptabilité

    • etc



Ce travail de fond et d'équipe nécessite un personnel qualifié et compétent (service financier, direction commerciale, marketing, représentants, ...).

De telles structures de sitribution, caractéristique de grosses sociétés multinationales (Major compagnies), sont basées sur des politiques ommerciales et artistiques bien définies, élaborées en étroite collaboration avec leur département de production et d'édition qu'elles contrôlent parfaitement.

Un producteur indépendant a certes, la possibilité de mettre en place sa propre distribution en utilisant des messageries privées, mais ceci n'entrant pas dans ses compétences, il préférera en général traiter avec des professionnels de ce secteur en échange dun pourcentage sur vente, d'ailleurs conséquent.



L'engagement du producteur avec le distributeur peut s'envisager sous 2 formes d'accord :

  • Contrat de license :

    Utile au producteur non fabricant de support, qui confiera la fabrication, la distribution et parfois même la promotion du produit.

    Il s'agit alors d'un contrat amiable dont les clauses sont définies d'un commun accord entre les parties (avances financières, durée, pourcentages, ..., par lequel le distributeur reverse au producteur des royalities sur les ventes de supports, ainsi qu'une partie des droits voisins (copie privée / rémunération équitable).

  • Contrat de distribution :

    Stipulant que tous les frais de fabrication, de promotion et autres droits SDRM, sont à la charge du producteur.

    En contrepartie, ce dernier perçoit une comission beaucoup plus importante sur la vente de ses supports (sur prix de gros hors taxe).



Dans un cas, comme dans l'autre, le producteur cède au distributeur le droit exclusif de la distribution du produit en question, en ce qui concerne la vente, la rerésentation, la livraison et la facturation.

Comments powered by CComment

Search